Les dépenses que l'on peut déduire des revenus imposables

Frais d'obtention

  • Tout salarié a droit à un minimum forfaitaire de 540 € pour les frais d'obtention autres que les frais de déplacement.
  • Les pensionnés ou les rentiers ont droit à un forfait de 300 € de frais d'obtention.
  • Un forfait de 25 € est accordé pour les revenus de capitaux mobiliers.
  • Il toutefois possible de déclarer des Frais réels d'obtention lorsque les frais exposés sont supérieurs à ces forfait.

Investissement durable

Mobilité durable : Si vous avec investi dans l'achat d'un nouveau véhicule électrique, vous pouvez bénéficier d'un abattement fiscal allant de 300 € à 5.000 €.

Rentes et pensions alimentaires

  • Les rentes et arrérages payés par un conjoint divorcé sont déductibles à concurrence de 24.000 € annuels. Dans ce cas, l'ex-conjoint qui en bénéficie doit le déclarer comme revenu de rente.

D'autre part, les rentes suivantes sont déductibles sans limite. Toutefois, les arrérages de rentes viagères constituées à titre onéreux et moyennant contre-prestation globale ne sont déductibles qu'à raison de 50% de leur montant.

  • Les rentes et charges permanentes dues en vertu d’une obligation particulière ;
  • Les rentes viagères ;
  • Les rentes alimentaires.

Cotisations sociales

  • Les cotisations sociales prélevées à la source sur les fiches de rémunérations sont intégralement prises en considération.
  • Ainsi que les cotisations personnelles pour une assurance volontaire ou un rachat de périodes d'assurances maladie et pension.

Intérêts débiteurs

  • Les intérêts et frais bancaires sont déductibles dans le cadre de l'article 111 LIR (Loi de l'Impôts sur le Revenu).
  • Les intérêts que vous payez sur votre prêt immobilier sont déductibles à hauteur de 1.000 à 2.000 € par personne faisant partie de votre foyer fiscal.

Assurances

  • Certaines primes d'assurances donnent droit à un avantage fiscal en fonction de l'âge du contribuable et la nature du contrat.

Pensions Complémentaires

  • Assurance groupe : certains employeurs offrent un régime de pension complémentaire à leurs salariés. Dans ce cas, ces travailleurs ont la possibilité de cotiser personnellement à hauteur de 1.200 € par an dans ce Plan de retraite selon l'article 110 LIR.
  • Pension Complémentaire pour indépendant : depuis le 1er janvier 2019, les travailleurs indépendants peuvent également bénéficier d'un Régime Complémentaire de Pension donnant droit aux avantages fiscaux de l'article 110 LIR.
  • Pension complémentaire Privée : en plus de l'article 110 LIR, tout contribuable bénéficie de la possibilité de déduire jusqu'à 3.200 € supplémentaires par an en réalisant un Plan personnel de pension complémentaire selon l'article 111bis LIR.

Plan d'épargne logement

Les cotisations versées dans le cadre d'un Plan d'Épargne Logement agrée sont déductibles à hauteur de 672 € par personne à charge dans le ménage.

Les dons

Les dons auprès d'organismes agréés sont considérés comme dépenses spéciales à condition qu'ils soient d'au moins 120 €. La liste "Libéralités et dons" des organismes agréés est disponible sur le site de l'Administration des contributions directes.

Déductions fiscales
Optimiser sa déclaration d'impôts peut rapporter gros